top of page

Analyse de marché du mardi 28 mai 2024



RÉSUMÉ DE L'ANALYSE


🌾 BLÉ

En plus du sec, la chaleur s’installe en Russie

Avis de marché : ☝🏻 Haussier

Avancement de la ferme pilote : 100 % sur la récolte 2023 | 30 % sur la récolte 2024 


🌼COLZA

Rebond technique sur le support des 410 €/t sur l’échéance Mai 24.

Avis de marché : 👇🏻 Baissier

Avancement de la ferme pilote : 100 % sur la récolte 2023 | 20 % sur la récolte 2024 


🌽MAÏS

La météo joue les troubles fêtes

Avis de marché : 👉🏻 Neutre

Avancement de la ferme pilote : 100 % sur la récolte 2023 | 20 % sur la récolte 2024 


----


🌾 BLÉ

Les prix du blé se tiennent actuellement sur des plus hauts pour la campagne prochaine. Les cours sur l’échéance septembre progressent de +4,75 €/T pour clôturer à 261,25 €/T vendredi soir.


En premier lieu, la Russie et l’Est Ukraine. Les conditions de cultures de ces pays font face à un déficit hydrique depuis la sortie hiver. Les prévisions de production initialement prévues autour de 93-95 MT sont maintenant estimées proches des 83 MT. Dans le cas où celles-ci descendent sous les 80 MT, cela viendrait radicalement tendre le bilan mondial de blé. Entre 0-15 à 7 jours selon les modèles américains et européens, à suivre.


En parallèle, on ne peut pas dire que ce soit beaucoup mieux en Europe et aux Etats-Unis avec des productions encore incertaines. Des excès d’humidité sont toujours observés sur l’Europe.


Sur le commerce, la demande fourragère se tournera essentiellement sur du maïs, moins cher en nouvelle campagne. Les acheteurs sont pour l’instant en retrait.


Le marché évoluera essentiellement en fonction de l’offre mondiale ces prochaines semaines avant de se concentrer sur la demande. Le Climat Mer Noire reste l'élément moteur à suivre avec pour l’instant des perspectives défavorables pour les cultures.


ORGE : Le dégagement moisson sera compliqué en France sans la demande chinoise

Les cours de l’orge profitent tant bien que mal du soutien en blé sur Euronext, car en parallèle, les primes des portuaires s’effondrent sur des plus bas historique. Les chinois ne sont pas venus à ce jour sur le marché français en nouvelle campagne et l'origine française reste 40 $/T trop chère pour aller sur cette destination.



🌼 COLZA

Les cours du canola canadien sur Winnipeg connaissent des points hauts grâce à des prises de bénéfices et un marché des devises avantageux pour le loonie (dollar canadien). 


Sur le marché du climat, les différentes publications d’estimation de rendements sont attendues pour confirmer les pertes réelles et confirmer l'inflation alimentaire. 


Tous les fondamentaux sont haussiers pour le complexe des oléagineux. Et pourtant l’analyse technique, nous empêche d’avoir un sentiment de marché haussier pour la semaine. (cf graphique) 


Nous conseillons d’avancer dans les ventes avec ces prix rémunérateurs. Les marchés haussiers meurent dans l’euphorie.



🌽 MAÏS

Les cours du maïs restent très volatiles, ils suivent la tendance haussière et le risque climatique que nous connaissons sur le blé. Sur l’échéance août, le matif reste au dessus de sa moyenne mobile 10 jours et termine la semaine à 223 €/T. 


Les semis américains ont fortement progressé grâce à une semaine plus sèche, permettant d’accélérer dans les semis, de rattraper le retard accumulé et de se rapprocher du rythme moyen de ces dernières années. Les prévisions pour les 15 prochains jours repartent à la pluie. À suivre … 


Les semis français restent également perturbés dans l’Ouest et le Nord de l’hexagone. Selon Céré'obs, 78 % des surfaces étaient semés au 20 mai contre 97% en moyenne 5 ans. Alors que la fin de période optimale approche, les pluies régulières menacent les agriculteurs de revoir, une nouvelle fois, leur assolement. 


En Ukraine, les semis se finissent (97 % des surfaces emblavées au 23 mai). La production du pays devrait toutefois être estimée en baisse suite à une baisse des surfaces consacrées au maïs (-4,5 % vs l’an dernier). Quelques inquiétudes apparaissent concernant l’humidité des sols sur le nord est du territoire.




Analyse des marchés CEREAPRO - 28 mai 2024
.pdf
Télécharger PDF • 1.78MB



Commentaires


bottom of page