top of page

Analyse des engrais du 17 avril 2024



SOLUTION AZOTÉE

Après une grosse vague d’achats des agriculteurs, la solution azotée reste stable ou s’érode légèrement de quelques euros. Le marché se stabilise autour des 220 €/T départ Rouen nouvelle campagne.


Deux options pour la suite :

Les anxieux pensent à une remontée des cours, ou du moins de la fermeté dans les prochains mois. 

Le gaz remonte (on repasse à 33 € MW/h soit 8 € de plus que le mois dernier), les tensions géopolitiques sont fortes actuellement. Beaucoup redoutent que le conflit Israël/Iran s’intensifie et emballe les marchés (comme nous l’avons connu il y a deux ans) au vu des événements de ce week-end avec la réplique iranienne. 

Les offreurs étant peu nombreux, le potentiel  de baisse étant donc limité, certains se sont couverts jusqu’à 50% de leurs besoins.


Les optimistes  pensent que la solution azotée va finir par suivre l’urée et l’ensemble du complexe des engrais à la baisse. Le décalage de marché avec les US va finir par se combler et la solution azotée peut encore baisser. Il est possible que le conflit au Moyen Orient n’empire pas : tous les pays (dont la France) mettent beaucoup de moyens diplomatiques pour éviter l’escalade. 

Je rappelle qu’une guerre ouverte dans la région rendrait quasi impraticable la navigation dans le détroit d’Ormuz, principale région exportatrice de pétrole au monde, ce que tout le monde tente d’éviter. Les Américains ont déjà déclaré ne pas participer à la réponse Israélienne.


Il est certain que sans cette incertitude géopolitique, le complexe des engrais serait davantage à la baisse.



AMMONITRATE

Après plusieurs semaines de maintenance, l’usine YARA de Ambès (Bordeaux) commence à reproduire des ammonitrates et redonne du souffle au marché. 

Nous proposons toujours de la CAN 27 et de l’ammo 33.5 sur Avril mais également sur Mai avec de la 33.5 à 360 €/t rendu ferme. Nous pouvons peut-être anticiper une baisse continue, mais il faudra pour cela que le contexte géopolitique se calme et que l’urée continue sa baisse.



URÉE

La demande des agriculteurs pour l’urée se réveille pour les utilisations sur les maïs. Les tensions dans le Golfe font aussi passer des agriculteurs aux achats, conscients du risque sur les marchés en cas d’intensification du conflit Israël/Iran. Après une pause, l’urée reprend sa baisse. 

L’Inde, qui achète régulièrement de très gros volumes, n’a acheté que très peu d’urée sur cet appel d’offre (environ 50 %) preuve que le marché peut encore baisser. Le volume excédentaire sur le marché incite donc les producteurs à baisser leurs prix. 

D’un point de vue mondial, la Chine va recommencer à exporter de l’engrais ce qui va peser sur l’offre globale et sur les cours. Attention cependant, les intentions sur le long terme de la Chine ne sont pas connues et nous ne savons pas combien de temps les exportations dureront. Nous avons de la marchandise disponible à Rouen et à la Rochelle, les deux ports principaux d’urée.

Il y a 10 €/t d’écart entre du disponible et des livraisons sur mai, moins chères.



ENGRAIS ORGANIQUES

La tendance reste la même en organique. 

Du retard a été pris sur les mois de février et mars. Des petites augmentations sont à prévoir avec des livraisons sur mai et juin à +2 €/t. Compter un euro de plus encore pour une livraison juillet-août. La demande des agriculteurs commence à se réveiller et il n’y aura pas de baisse sur cette gamme d’ici septembre. 80 % de l’engrais organique vendu chez Cereapro reste pour une utilisation avant le colza. Nous proposons actuellement des livraisons sur juillet et août, il reste de la place pour livrer les camions dans de bonnes conditions pendant la moisson. 

Premier arrivé, premier servi, nous vous conseillons donc d’anticiper vos besoins.



PHOSPHORE

Comme la potasse, le TSP encore légèrement de 5 €/t pour des départs rapides (470 €/t départ Rouen). Nous vous avertirons dès que nous avons la possibilité de vendre du TSP livraison juillet.


Le DAP reste tendu sur cette campagne mais toujours disponible. Compter au minimum 610 €/t départ Rouen Vrac. Pas de baisse à court terme envisagée et pas de nouvelle campagne évoquée mais le DAP sur la scène mondiale est en baisse, en Inde et au départ de l’Egypte. 

Pensez à vous couvrir pour les utilisations en maïs, mais il ne faut pas anticiper les achats pour la prochaine campagne.



POTASSE

La potasse baisse encore légèrement de 5 €/t pour arriver sur du 375 €/t départ Rouen avec une disponibilité immédiate. 

Le marché reste calme et tout le monde attend une baisse du chlorure pour commencer à vendre de la nouvelle campagne. 

Le prix de la potasse en Europe et bien plus chère que la potasse Américaine et Brésilienne et nous attendons maintenant que le marché s’équilibre. 

Il existe un potentiel de baisse d’environ 40 €/t.




Analyse de marché des engrais CEREAPRO - 17 avril 2024
.pdf
Télécharger PDF • 1.09MB

Comments


bottom of page