top of page

Les prĂ©visions des rendements pour la moisson 2024 🚜


Moisson Live 2024

Les prĂ©visions des rendements pour la moisson 2024 🚜... MalgrĂ© un temps indĂ©cis, la moisson approche et les premiĂšres estimations de rendements du ministĂšre de l'agriculture font surface avec des rĂ©sultats en baisse.

 

 

PremiÚrement, selon Agreste, dans les orges d'hiver en France métropolitaine, on observe que les rendements seront autour de 58 q/ha.

En Eure et Loire, les rendements sont estimés à 79 q/ha.

Toujours selon Agreste, le nord de la France bénéficiera de rendements entre 70 et 80 q/ha avec des baisses comparé à 2023. Quant au sud, entre 50 et 60 q/ha sont attendus.

La baisse la plus conséquente par rapport à 2023 sera dans les Pyrénées-Orientales avec des rendements de 29 q/ha. Malgré tout, les rendements les plus élevés seront de 88 q/ha dans le Nord et le Pas-de-Calais.

 

 

Concernant les orges de printemps, les estimations sont réalisées par Cereapro. Celles-ci présentent également une baisse dans les rendements avec une moyenne à l'échelle nationale de rendements de 39 q/ha et 2,5 millions des tonnes récoltées.

Les régions qui pourront obtenir les meilleurs rendements sont la Seine-Saint-Denis, l'Essonne, la Marne et l'Eure-et-Loire avec 58 q/ha avec entre 80 et 300 000 tonnes produites. Cependant, les Pyrénées-Orientales auront des rendements estimés à 19 q/ha avec 80 tonnes récoltées.

 

 

Ensuite dans les colzas, les rendements sont estimés autour de 27 q/ha avec une légÚre baisse en France métropolitaine par rapport à 2023. Plus de 4 millions de tonnes sont attendues pour la moisson des colzas.

Selon Agreste, en Eure-et-Loire, les rendements attendus sont de 33 q/ha.

De plus, les rendements les plus hauts sont prévus dans les régions du nord de la France. Le sud du pays aura entre 25 et 30 q/ha en rendements.

La baisse la plus significative sera encore dans les Pyrénées-Orientale avec 15 q/ha . Nonobstant, les plus hautes prévisions de rendement sont prévues à 40 q/ha dans l'Aisne et le Pas-de-Calais.

 

 

Pour finir, les blés tendres présentent eux aussi une baisse de rendements, en comparaison à 2023, à l'échelle de la France métropolitaine. Les estimations  sont cette fois-ci réalisées par Cereapro. Ainsi, il pourrait y avoir une rendement général de 58 q/ha avec 30 millions de tonnes produites.

Les plus hauts rendements concerneraient la région de la Somme avec 85 q/ha et plus d'un million de tonnes produites. Quant aux rendements les plus bas, la région des Alpes-Maritimes serait la plus touchée avec seulement 25 q/ha et 80 tonnes récoltées.

 

 

Cependant, au vu des premiÚres récoltes, ces estimations d'Agreste sont-elles trop élevées ? Avons-nous trop fermé les yeux sur les conséquences météorologiques ?

 

 

En effet, les estimations des agriculteurs et les données Moisson Live en ce début de récolte sont plus que surprenantes comparées aux prévisions du ministÚre de l'agriculture.

Par exemple, à l'échelle de la France métropolitaine, les estimations des agriculteurs en blé sont de 79 q/ha, les rendements en orges sont prévus à 68 q/ha et pour finir 30 q/ha sont prévus pour les colzas.

Concernant les premiÚres données Moisson Live en Eure-et-Loire, les orges sont à 61 q/ha.

 

Sources :

Comments


bottom of page